BEKANNTE GEFÜHL, GEMISCHTER GESICHTER » OU L’INDICIBLE BEAUTE DE L’ART

CRITIQUE. Christoph Marthaler, « Bekannte Gefühl, gemischter Gesichter » du 21 au 24 novembre 2019 à la Grande Halle de la Villette, dans le cadre du Festival d’Automne. Dans une grande salle somptueuse, arrivent peu à peu des comédiens emballés et mis sous carton tels des oeuvres d’art fragiles stockées dans les sous-sols d’un musée. … Continuer de lire BEKANNTE GEFÜHL, GEMISCHTER GESICHTER » OU L’INDICIBLE BEAUTE DE L’ART

BAJAZET : FRANK CASTORF TRANSFIGURE RACINE

CRITIQUE. «Bajazet – En considérant le Théâtre et la peste» de Frank Castorf – Adapté de Racine / Artaud – Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence - Du 20 au 22 novembre 2019 - puis du 5 au 14 décembre 2019 à la MC93 Bobigny, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Le grand maître … Continuer de lire BAJAZET : FRANK CASTORF TRANSFIGURE RACINE

GODARD : « LE LIVRE D’IMAGE », UN POÈME HURLÉ À NOS CONSCIENCES ÉTEINTES

CRITIQUE. « Le livre d’image », un film de Jean-Luc Godard, assisté de Fabrice Aragno et Jean-Paul Battaggia. Archéologie: Nicole Brenez. au Festival d’automne du 4 au 20 octobre 2019. Vous nous invitez dans votre intérieur, merci. Evidemment, on en sort sonné, le moins qu’on puisse dire, c’est que vous nous avez ébranlé. La séance … Continuer de lire GODARD : « LE LIVRE D’IMAGE », UN POÈME HURLÉ À NOS CONSCIENCES ÉTEINTES

LA REVUE DESSINEE : « THE WAY SHE DIES », TIAGO RODRIGUES / TG STAN

LA REVUE DESSINEE de Camilla Pizzichillo. TG STAN et Tiago Rodrigues : "The way she dies" jouée du 11 septembre au 6 octobre au Théâtre de la Bastille (dans le cadre du festival d'Automne). Texte et images Camilla Pizzichillo

« THE WAY SHE DIES » : 490 GRAMMES, LE POIDS DE MA VIE…

CRITIQUE. « The way she dies » - Inspiré d’Anna Karénine de Tostoï - mes de Tiago Rodrigues, avec le TG STAN - au Théâtre de La Bastille - du 11 septembre au 6 octobre à 20H - dans le cadre du Festival d’automne à Paris - Durée 1H40. « Une joie, une exaltation sans … Continuer de lire « THE WAY SHE DIES » : 490 GRAMMES, LE POIDS DE MA VIE…