MAGAZINE : « VENISE REVELEE », EN IMMERSION, MAIS PAS EN ACQUA ALTA…

94cc5e4_1663749407583-vue-aei-rienne-en-transparence-du-nuage-de-points-de-la-place-saint-marc-a-iconem

MAGAZINE. Exposition « Venise révélée » – Au Grand Palais « Immersif », Paris, jusqu’au 19 février 2023.

Le Grand Palais Immersif est un nouveau lieu destiné à présenter au public des expositions ‘immersives’. Immersive, le mot est lâché… Il est beaucoup utilisé pour des performances, des expositions, des pièces de théâtre,… et souvent le coté Immersif n’est pas au rendez-vous. C’est donc avec curiosité et appréhension que nous nous sommes rendus dans ce nouvel endroit.

Le propos de l’exposition est de nous montrer comment Venise s’est créée : à la base, il y a eu un miracle d’ingénierie et architecture, ajoutez par-dessus un nuage artistique très réussi et vous obtenez Venise, la ville construite sur la boue d’une lagune instable qui lutte depuis des siècles contre la mer, sa pire ennemie mais aussi, celle par qui sa richesse s’est développée. Ainsi une chronologie établit les étapes clé de l’essor de cette cité – état et nous présente son organisation autour du Grand Canal et de la place St Marc. Nous visitons aussi les édifices emblématiques de la ville grâce à une technologie innovante.

Et puis, on parle aussi du futur : Venise se réinvente sans cesse… C’est un centre artistique mondialement reconnu et que les ingénieurs ont à cœur de préserver de la mer encore pour de nombreux siècles. Néanmoins la visite s’achève sur une surprise : la découverte d’une Venise – Atlantide.

Avec la scénographie choisie par l’agence Clémence Farell et l’ambiance sonore composée par David Chalmin, on alterne entre images et documents réels et numériques. Grace à des panneaux immenses qui reconstituent des vues de la ville, nous naviguons littéralement sur les canaux, passons sous le Rialto,… C’est parfois troublant ! Le coté immersif est donc réussi.

Ce qui peut a priori déranger, c’est l’espace réservé par l’éditeur de jeux vidéo Ubisoft pour présenter des images de son jeu « Assassin’s Creed II » dans une Venise du XVème siècle. Pourtant cette salle permet sans doute de capter l’attention des plus jeunes alors qu’ils font déambuler un des héros dans les lieux emblématiques de Venise avec à chaque étape des informations sur l’histoire, les traditions, les lieux.

Non, là où le bât blesse, c’est la furieuse envie de retourner voir Venise en vrai qui nous a saisis lors de notre déambulation. Rien ne remplace un vrai voyage même si celui-ci est très bien conçu.

Valérie Leah

Photo Iconem

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s