« UNE IDEE GENIALE », DU BOULEVARD PUR JUS

2022.06.22.UneIdeeGeniale@EBrouchonIMG_1975bd-scaled

Une idée géniale – mes Agnès Boury – avec Sébastien Castro – Au théâtre Michel, Paris, jusqu’au 31 décembre 2022.

On attendait avec impatience de savoir si Sébastien Castro allait transformer l’essai avec sa seconde pièce ‘Une idée géniale’, après le beau succès de ‘J’ai envie de toi’. C’est une réussite !

Dans ce nouvel opus, l’acteur joue un triple rôle : il est Thomas, comédien amateur recruté par Arnaud (José Paul) pour dégouter sa femme Marion (Laurence Porteil) de Cédric, agent immobilier et joli cœur dont Thomas est le sosie parfait et pour corser l’affaire Thomas a aussi un frère jumeau : Jules plombier de son état. Ces triplés vont se croiser au domicile d’Arnaud et Marion. Disons-le de suite : jouer trois rôles n’est pas à la portée de tout le monde et demande une sacrée forme.

Sébastien Castro est le digne héritier du théâtre de boulevard, il renouvelle le genre avec brio, il dépoussière le genre en modernisant les codes que l’on retrouve. Il a une parfaite maitrise du comique de situation. Alors oui bien sûr, certaines répliques sont téléphonées mais il n’empêche que la salle rit de bon cœur car la dynamique instaurée par la mise en scène millimétrée d’Agnès Boury et de José Paul, déjà complice lors du premier succès de Sébastien Castro, est très réussie, digne de la mécanique bien huilée d’un Feydeau. Aucune approximation, ni flottement, c’est une leçon de mise en scène dans un décor très coloré et sur mesure produit par Jean Hass.

La pièce démarre par un affrontement comique de haut vol entre José Paul et Sébastien Castro et le ton est donné. Il faut signaler la prestation fabuleuse d’Agnès Boury qui semble sortir d’une autre dimension dans le rôle de la voisine un peu envahissante et évidemment Laurence Porteil, dans le rôle de l’épouse soupçonnée de vouloir aller voir ailleurs, est parfaite en manipulatrice quand elle voit l’évolution de la situation.

Une sortie vivement recommandée pour tous et qui figurera dans les coups de cœur de cette saison 22/23.

A noter en prime, une mini exposition dédiée aux pièces de boulevards mythique (Boeing Boeing, la Cage aux folle…) dans le hall du théâtre qui fait écho à cette pièce digne héritière du genre.

Valérie Leah

Photo @ E. Brouchon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s