« INNO JP TRUE STOTY » : RIRE EN NOIR ET BLANC

3356506

Bruxelles, correspondance.

« Inno JP True story » – de et avec Inno JP – Galerie de la Toison d’or 1050 Bruxelles, jusqu’au 31 décembre 2021 à 20h30

Seul, sur une scène moyennement éclairée, un homme pas tout à fait noir, pas tout à fait blanc, un peu des deux, parle. Sans détours, il aborde des thématiques qui fâchent pour le plus grand bonheur du public.

Rire de la pornographie, du racisme, de l’alcoolisme et j’en passe : Frontalement et en toute intelligence. Inno JP n’épargne rien et pour cause, c’est du vécu ! Racisme, hétéronormativité, pornographie, alcoolisme, rien à voir avec ce qu’on qualifierait de marché de la discrimination où on se livrerait une compétition, celle des victimes ! Non, l’orateur du jour n’est pas une victime. Osons dire qu’il est fier ! Ou plutôt c’est une approche globale des assignations identitaires. Il passe en revue ses particularités, nos particularités.

Sans mettre des gants, à la Sammy Sugar, en lançant des vannes, des piques, il livre son témoignage au vitriol. Ce soir au Théâtre de la Toison d’Or (TTO), il n’y a pas de quatrième mur. L’improvisation entre en complémentarité avec ses blagues construites à l’avance. On s’en délecte. Mais qui est ce personnage attachant ?

Né « Innocent » en 1983 à Kigali au Rwanda, devenu « Jean-Paul » en 1984 à la Hulpe, en Belgique, Inno JP est un vrai « Bounty » comme il le dit ; un noir dont le comportement et les représentations réelles, ou supposées, sont celles de Blancs. Un été, il a été moniteur de planche à voile, un hiver, animateur en station de ski. La vie est pleine de surprises… Inno JP, aussi ! Difficile de ne pas être pris par les tripes surtout quand on est noir, mais pas seulement. Lorsque le comédien parle de ses rendez-vous chez le coiffeur à la Hulpe, ou au quartier Matongué pour ses coupes de cheveux, deux milieux totalement différents, on n’est pas moins touché quand il aborde avec aplomb la question de l’homoparentalité de ses parents adoptifs : « Je suis le Barack Obama du gazon maudit » dit-il souriant. Inno JP a été adopté par un couple de femmes homosexuelles dans les années 80.

On a en envie de dire : Vive l’humour, ou plutôt vive le rire ! Ce soir, on rit de tout. Inno JP raconte sa vie, sa « drôle de vie ». Avec cet humour noir qui lui permet de prendre la distance. On se réjouit de cette fonction de contrôle social qu’a le rire. Le texte est engagé, l’écriture aussi. On aime comment le comédien parle au public. La forme du spectacle est simple pour faire passer le message correctement.

Pour la petite histoire : Ancien journaliste, Inno JP décide en 2016 de faire de la scène son métier. Reçu sur concours à la prodigieuse école nationale de l’humour de Montréal, il revient en Belgique en 2018 avec la volonté, très contemporaine, de devenir la meilleure version de lui-même. Pari réussi !

« Inno JP : True story », un spectacle à voir absolument jusqu’au 31 décembre au théâtre de la Toison d’Or à Bruxelles.

Dominique Bela

« JP Inno: True Story » : Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie Bruxelles-Direction du théâtre. Avec le soutien du Bourgmestre Christos Doulkeridis, de l’échevin de la culture Kéloutang Ndiaye et des membres du collège des bourgmestres et échevins d’Ixelles. Editeur responsable : Sylvie Rager.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s