« TOUT VA BIEN MADEMOISELLE », UNE BELLE LEÇON DE RÉSILIENCE

TOUT_VA_BIEN_MADEMOISELLE_r-600x327

Tout va bien Mademoiselle – Marie Rémond et Christophe Garcia – Théâtre du Rond-Point, Paris – du 24 novembre au 19 décembre 2021 

Peut-on faire théâtre de tout ? Aucun doute pour Marie Rémond qui, après s’être emparée de la biographe d’André Agassi (André) ou de la création d’un tube de Bob Dylan (Comme une pierre qui roule), s’inspire aujourd’hui du podcast radio Super héros pour son nouveau spectacle. Sa capacité d’empathie pour les personnages qu’elle choisit est sidérante. Seule en scène, avec un naturel désarmant, l’artiste se glisse dans la peau d’Hélène Ducharne pour nous livrer son témoignage de vie médicalisée. Aucune larme, aucun apitoiement sur soi ni sur les autres, juste un regard de survivant qui prend de la distance par rapport à lui-même. Une belle leçon de simplicité et de résilience.

A cinq ans, Hélène attrape un staphylocoque qui détruit progressivement ses reins. S’ensuit un long parcours de combattant de dialyse en greffe et en complications…

Côté cour, un bric-à-brac d’appartement de célibataire. Archives, cuisine, machine à café. Au centre une table où nous accueille Hélène – Marie pour un premier enregistrement. Le ton est naturel, l’hôte des lieux propose un café et lance la machine, s’intimide devant le micro. L’atmosphère du tout premier enregistrement est restituée. Vêtue d’un jean, de baskets et d’un pull jaune, la jeune femme vit seule sans amertume. Pour comprendre son histoire, il faut remonter jusqu’au mariage de ses parents quinze ans avant sa naissance. Le récit presque anodin initialement tisse des parallèles fascinants entre son héritage familial et la nature de sa maladie. Comme si la faute originelle, le décalage des milieux et le mensonge prenaient corps dans ce rejet des greffes et dans la nécessité de purifier son sang tous les deux jours. En dire plus serait gâcher le spectacle mâtiné de surprises. La progression est sûre, Marie Rémond maîtrise le rythme et le suspens narratif.

Quel caractère que cette Hélène ! Aucune révolte face aux coups du sort, juste des remarques en passant, jamais aigrie. Pas étonnant que le podcast soit intitulé « super-héros ». Accepter son destin, quoi qu’il arrive, se relever après chaque chute, aimer la vie même si elle est contrainte et enchainée à une machine de dialyse. Savoir utiliser ses vrais pouvoirs, décider de son régime alimentaire, de sa discipline de vie. Quelle leçon ! Ses amours ou ses amis sont nommés en passant, et derrière ces références se devinent un réseau, des liens qui permettent de tenir, quoi qu’il arrive. D’ailleurs, pendant tout le spectacle, elle prépare à manger pour son visiteur.

Tout va bien Mademoiselle est une leçon de vie et de simplicité sans dogme, sans volonté de convaincre, juste un partage généreux. C’est une leçon de théâtre qui construit un récit, tisse des liens et donne un sens à une existence pour la transcender.

Emmanuelle Picard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s