« LA TOY PARTY », BOOM DE FIN DU MONDE

toy-party-david-girard-960x

« La Toy Party » – Détachement International du Muerto Coco – Le 18 septembre 2021 au Théâtre Joliette, Marseille

Joyeuse fin du monde les Chapichoux. Quelle détonnante ouverture de saison pour le théâtre Joliette à Marseille, où Le Détachement International du Muerto Coco, collectif résident du théâtre, a joué sa Toy Party pour notre plus grand plaisir ! Le public se bouscule au guichet, et après distribution aléatoire de bracelets de couleurs, se retrouve réparti en quatre groupes – un pour chaque membre du collectif. Ces derniers vont, chacun à leur manière, introduire la Toy Party à leur petit groupe de curieux attitré.

Raph, alias La Fille, par exemple, présente la genèse de ce projet familial, puisque inspiré de réunions rituelles avec ses 3 cousins dans le grenier de mamie Jeanne. Tout en se maquillant, elle convoque des souvenirs et superstitions d’enfance, conte les affres du jeune âge, expose des questions métaphysiques… Quelques minutes plus tard les 4 groupes se retrouvent dans la grande salle, plongés dans l’univers de jouets pour enfants cher au Muerto Coco. Jonchés sur leurs estrades placées aux 4 coin de la salle, encerclant le public, les cousins prennent le contrôle de la bande son aux manettes de leurs claviers en plastique Fisher Price. Et c’est parti pour le show. C’est parti pour 1H30 de délire musical, textuel, métaphysique. Avec une énergie incroyable, ces dinosaures/punks/OVNI/poètes irrévérencieux et hauts en couleur nous livrent leur univers bardé de paillettes, de BPM, de second degré, et de fureur de vivre. Au fil du spectacle nous faisons la connaissance des 4 cousins en découvrant leur histoire et leurs faiblesses… Et bien sûr la très chère mamie Jeanne, chez qui tout a commencé. Cette sage mamie qui les encourage et ne les juge jamais : « Amusez-vous mes chéris. La vie, la mort, on en fait toute un pataquès mais finalement, ça passe très vite ».

Ce spectacle immersif sous forme de boom de fin du monde est une véritable ode à l’acceptation de soi, une invitation à l’affirmation joyeuse et festive – un sas de décompression pour esprits maltraités par des injonctions souvent bien trop lourdes à porter. On en sort – en chantant, forcément, car leurs morceaux sont hyper accrocheurs – gonflé d’une envie de mettre un coup de pied au derrière à la morosité ambiante. Jubilatoire et salutaire.

Claire Burguière

toyparty-960x

Photos David Girard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s