DEPÔT DE BILAN, OU LES RAVAGES DU « WORKAHOLISM »

DEPOT DE BILAN

lebruitduoff.com – 24 juillet 2021

Dépôt de bilan – écrit, mis-en-scène et interprété par Geoffrey Rouge-Carrassat – CDN La Manufacture, Nancy – Du 17 au 19 septembre 2021 puis à Paris, du 1er au 23 décembre 21 aux Déchargeurs.

Accepterez-vous de vous laisser bousculer ?

L’œuvre n’entend pas votre réponse. Vous entrez et déjà on vous observe. Il observe votre inactivité, ou plutôt votre activité stérile. Deux yeux critiques, portés par un corps en immobilité. L’acteur solitaire n’est autre qu’un mannequin miroitant les décors modernes. Le projecteur reste une machine sensible à l’allure ambiante.

À ce moment déjà, vous pouvez percevoir qu’il s’agit d’une pièce tout à fait particulière, déroutante. L’audience est à peine assise que déjà le plancher brûle, ébranlé par une tempête d’agitation psychique, des flots de mots. L’œuvre parle sans répit par peur de perdre une miette de son temps. Elle provoque le rire sincère et se balade entre les diverses anecdotes. Une cascade de discours vivant fuyant l’ankylose.

La drogue est peinte saine. Tous les arguments sont convaincants, le travail est nécessaire : à prescrire. La vision est unique. L’audience focalisée tend l’oreille, le public emporté fixe la scène. Tout pendant, l’acteur resplendit, sans crainte de se rendre marionnette de l’œuvre elle-même. Le jeu sert une cause minutieuse.

La rupture qui sans prévenir vous assomme, esquisse le dessein final. Tout puis rien. Silence, changement d’atmosphère, la mer, la mer, la mer. De quoi se perdre hors de l’espace-temps. Un brin d’instant pour voir le miroir transparaître avant de briser quelque chose d’interne : le mal-être, l’isolation, la charge mentale, la simple folie, la simple maladie.

Rien n’est visible à l’œil nu, une manipulation illustrée par l’œuvre dramatique. L’obsession avait fini par dévorer celui qui questionnant, façonnant le monde, avait omis la dangerosité de sa psychose menaçante.

Déstabilisant.

Etienne Soleen

Photo Marie Charbonnier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s