ANNULATION DU FESTIVAL D’AVIGNON : LETTRE DE LA MAIRE D’AVIGNON

prix-photo-sociale-pauvrete-exclusion-1140x480

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE CÉCILE HELLE, MAIRE D’AVIGNON

« Olivier Py, Paul Rondin et les équipes du Festival d’Avignon ont annoncé hier soir, peu de temps après l’allocution télévisée du Président de la République, leur décision d’annuler la 74ème édition du festival d’Avignon qui devait se tenir en juillet prochain. C’est une décision de sagesse et de responsabilité.

Comme eux, comme sûrement beaucoup d’entre vous, j’ai gardé longtemps au cœur l’espoir que la belle utopie, qui avait animé Jean Vilar en 1946 portant création de ce qui allait devenir au fil des décennies, le plus grand festival de théâtre au monde, allait triompher de la crise sanitaire liée au covid-19.

Mais par ses paroles, le Président de la République a clairement rappelé hier la réalité dramatique de la pandémie qui frappe durement notre pays depuis la fin février, son actualité toujours prégnante entraînant la prolongation sur 4 nouvelles semaines du confinement, ses incidences aussi qui seront durables sur nos comportements de vie sociale et collective.

Comme en 2003, il n’y aura donc pas de festival cet été sur Avignon. C’est évidemment un coup dur pour notre ville. C’est une nouvelle épreuve qui vient s’ajouter à celle que nous vivons, comme l’ensemble des Français, depuis le début du confinement généralisé.

Je mesure parfaitement ce que cette annulation signifie et représente pour nombre d’acteurs économiques de notre ville dont l’activité dépend grandement du festival. Je pense bien sûr aux professionnels du tourisme, en premier lieu les hôteliers, gérants de résidences hôtelières et de campings, propriétaires de chambres d’hôte… Mais je pense aussi aux cafés, bars, restaurants et commerces qui animent tout au long de l’année notre centre historique et nos quartiers.

Je mesure aussi parfaitement ce que représente et signifie cette annulation pour les acteurs culturels, artistes, compagnies, intermittents et techniciens du spectacle, lieux de théâtre pour qui juillet à Avignon, constitue chaque année le rendez-vous incontournable pour imaginer les saisons culturelles à venir du reste de la France, mais aussi de l’Europe et du monde. Ce matin, j’ai bien sûr une pensée toute particulière pour les acteurs culturels avignonnais, compagnies et responsables de théâtres permanents qui font vivre la culture tout au long de l’année dans notre ville grâce à ce temps fort qu’est le festival.

Je mesure enfin parfaitement ce que représente et signifie cette annulation pour les Avignonnaises et les Avignonnais, amoureux depuis toujours de leur festival, de ce temps si particulier qui démarre chaque année au tout début du mois de juillet lorsque c’est toute la ville qui entre en festival, pour près de quatre semaines de culture en découverte et en partage.

Lundi prochain, aura lieu un Conseil d’Administration exceptionnel de l’association de gestion du Festival d’Avignon au cours duquel sera débattu le plan d’annulation tel qu’il a été imaginé par la Direction du Festival. Je souhaite aussi que des perspectives soient lancées pour nous permettre d’évoquer déjà les contours de la 75ème édition prévue en juillet 2021 afin qu’ensemble, nous retrouvions le chemin des jours heureux évoqués hier soir par le Président de la République dans son propos.

Mais au-delà de cette nécessaire discussion partenariale, je vais intensifier dès les prochains jours, les discussions, que j’ai entamées depuis le début de cette crise, avec toutes les forces vives de notre ville (chambres consulaires, organisations socio-professionnelles : fédération et associations de commerçants, UMIH…) afin de bâtir ensemble un plan de relance solidaire pour nous permettre collectivement de rebondir.

La ville d’Avignon ne pourra pas affronter seule cette épreuve. C’est pourquoi dès aujourd’hui j’en appelle solennellement à l’aide exceptionnelle de l’État et des collectivités territoriales – Région Sud-PACA, Département de Vaucluse et Agglomération du Grand Avignon- pour en solidarité accompagner et soutenir notre ville, ses acteurs économiques et culturels.

À mes yeux, il faut que l’État prenne ses responsabilités face à la crise sanitaire et à la situation exceptionnelle que nous connaissons et propose un fonds de soutien aux festivals et aux acteurs culturels à l’image de celui qu’il a déjà mis en place pour les entreprises et certains secteurs d’activités économiques.

Unis, courageux et solidaires, j’ai la conviction profonde qu’Avignon et son festival sortiront plus grands et plus forts de ces temps difficiles. »

CÉCILE HELLE, MAIRE D’AVIGNON,
Le 14 avril 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s