POINT DE VUE : PARCE QUE VOUS CROYEZ ENCORE QUE LE FESTIVAL D’AVIGNON AURA LIEU ?

salonlausanne

POINT DE VUE : Parce que vous croyez encore que le Festival d’Avignon aura lieu ?

Nous publions ce Point de vue émanant d’une personne connaissant bien Avignon et y travaillant. Une opinion qui entre en résonance avec l’optimisme affiché, sincère ou surjoué, de certains des organisateurs de Festivals, dont nous nous faisions l’écho ce lundi 6 avril :

Je ne parlerai pas ici d’une éventuelle annulation, tout le monde a son avis sur le sujet, il faut l’annuler, il faut le sauver, les différentes voix s’élèvent souvent pour une survie quelconque ; car ceux qui ont un avis sont les personnes concernées. D’ailleurs, il serait intéressant de laisser la parole au public, celui sans intérêt financier (si ce n’est la location exorbitante des appartements en juillet), mais c’est un autre sujet. Non, je parle, en ce terme de « festival », de la grande fête du théâtre dont on nous parle chaque année. Cette année, nulle fête c’est bien sûr !

Dans le cas de figure où aucune décision officielle d’annulation ne serait prise, le Festival d’Avignon aura lieu. Un festival officiel raccourci, beaucoup de compagnies n’ayant pu finir leur création, des présentations work in progress… bon… moins de public ça c’est certain, puisque les gens vont sortir de ce confinement traumatisés et l’idée de s’enfermer dans une salle de spectacle sera alors totalement absurde. Mais beaucoup de spectacles sont en plein air, c’est une piste à explorer. Et le Off dans tout ça ? Le ou « les » Off ?

Alors voilà, le Off c’est ce panier où toutes les compagnies de France veulent jouer, et pour cause, la plupart des professionnels francophones y sont pour faire leur marché (ils n’ont pas les moyens d’acheter un spectacle du festival officiel). C’est là qu’est jouée la vie d’un spectacle, c’est un enjeu colossal. Si le festival n’est pas interdit, on ne parle pas ici d’annulation puisqu’il n’y a pas de direction, il aura bien lieu. Bon nombre de compagnies ne viendront pas pour différentes raisons (répétitions annulées pour cause de confinement, trésorerie insuffisante liée à l’annulation de plusieurs dates au printemps, peur tout simplement parce qu’on a le droit d’avoir peur pour sa compagnie), d’autres seront au rendez-vous tentant d’être joyeuses au milieu de quelques festivaliers chevronnés qui oseront pousser les portes d’un théâtre. Quelle fête ! Le plus grand théâtre du monde, qu’ils disent !

Personnellement, je souhaite une interdiction. J’aime ma ville et j’aime mon festival, je ne veux pas voir ce mois d’agonie. Mais je n’ai pas le pouvoir de le faire alors comme tout le monde j’attends la décision. Mais s’il y a interdiction, ce sera le moment de remettre en perspective nos pratiques. Non, il n’y a pas UN off, je le disais plus haut, il y en a plusieurs. Je ne juge personne, j’aime un certain théâtre, pas un autre, mais je comprends tout à fait que d’autres personnes aiment ce que je n’aime pas, sinon la vie serait trop triste. Mais dans ce Off on ne comprend rien et il faut être un festivalier de longues années pour s’y retrouver. Je milite pour la réflexion d’un Off qui en est vraiment un (on s’aligne sur les dates du festival officiel, ce décalage de dates est ridicule, mais c’est une décision commune entre festival officiel et bureau du off), et de la création de plusieurs Off par catégorie. La personne qui a envie de se divertir en allant voir un humoriste n’a pas à se trimbaler avec un catalogue dont 90% des spectacles mentionnés n’est pas de l’humour. J’entends certains dirent que c’est ainsi qu’on peut amener ce public à de la création contemporaine, je n’ai pas envie de débattre, la réponse est non. De même il y a un public pour les classiques, pour l’improvisation, pour la danse ou les spectacles musicaux. Bien entendu nous pouvons imaginer une carte de réduction commune car il y a du public commun dans chaque catégorie. Voilà mon rêve, plusieurs Off qui travaillent ENSEMBLE.

AF&C (l’association qui édite le catalogue des spectacles et qui propose tout au long du mois de juillet tout un tas d’activités) travaille depuis longtemps à une « moralisation » avec les moyens qu’ils ont (peu). Par exemple, si on veut être aidé par AF&C pour payer les salaires des comédiens (fonds de professionnalisation) on ne peut prétendre à cette aide que si on joue dans un lieu qui ne loue pas trop cher son créneau. Nous savons qu’à Avignon les prix flambent en juillet ! Mais ça veut dire quoi « pas trop cher » ? Quel est le service mis en balance de ce prix ? On entend circuler un peu partout le prix moyen de 100€ par fauteuil pour calculer le montant de la location, mais ça veut dire quoi ? Le même théâtre se louera plus cher s’il ajoute des places pour le public au détriment de la scène ? C’est vrai que de jouer dans un théâtre de 150 places avec une scène de 3 mètres sur 3 c’est absolument génial ! Dans certains lieux (je n’emploie pas le mot théâtre sciemment) ce sont les compagnies qui prennent les réservations et font la billetterie ! Ça ne vous choquerait pas, Pascal Rambert vendre ses places pour  » Architecture  » sur la place du Palais des Papes ? (à bien y réfléchir ça me ferait plutôt rire en fait).

Dans d’autres il n’y a pas de régisseur, dans d’autres encore on te demande de couper dans ton spectacle car il ne doit pas faire plus d’une heure (pas bête, prix modéré du créneau mais finalement créneau supplémentaire dans la journée, certains théâtres affichent 10 créneaux par jour), et j’en passe… Et puis il y a des choses un peu moins concrètes comme la renommée du théâtre : ce sera plus facile de faire venir du public et des programmateurs quand on joue dans un théâtre prestigieux plutôt que dans un garage transformé en théâtre avec quatre palettes et trois rideaux de douche. Donc oui, il y a à faire des catégories par types de spectacles mais aussi par types de théâtres.

Et ça c’est une autre paire de manches ! Il y a les lieux subventionnés qui accueillent les compagnies en coréalisation, les lieux non subventionnés qui sont donc obligés de louer mais qui proposent des spectacles de qualité, ou encore les lieux subventionnés qui s’en foutent et qui louent, les lieux qui louent aux premiers qui sortent leur chéquier sans réflexion sur un geste artistique, ceux qui sont ouvert toute l’année, ceux qui ouvrent du 15 juin au 1er août(possibilité d’être dans plusieurs catégories). Je pense que dans ce cas-là il faudrait laisser les théâtres se regrouper naturellement en « familles », ils se débrouilleront très bien pour savoir avec qui ils ont envie d’être associés, et AF&C resterait à chapeauter ces multiples Off parce qu’on a beau s’en plaindre (pas moi mais beaucoup de gens ne comprennent pas le travail qu’ils abattent toute l’année et trouvent que l’inscription au catalogue est chère), ils font le meilleur boulot qu’ils peuvent faire avec leur maigre pouvoir.

Cet article aurait pu s’intituler « le festival d’après » mais on voit trop passer de réflexions sur le « monde d’après » actuellement pour oser le faire.

Anonyme

Une réflexion au sujet de « POINT DE VUE : PARCE QUE VOUS CROYEZ ENCORE QUE LE FESTIVAL D’AVIGNON AURA LIEU ? »

  1. Cher-e-s lectrices et lecteurs : comme sur tous les sites de la galaxie BDO, vos commentaires sont attentivement analysés par notre modératrice. En conséquence, inutile d’essayer de faire passer des commentaires injurieux, visant nos chroniqueurs et éditorialistes. Ceux-là seront irrémédiablement et impitoyablement retoqués. Merci pour votre compréhension. Et prenez soin des vôtres et de vous-mêmes, lisez, cultivez-vous, bougez, mangez, faites la fête dans votre tête, sortez dans les limites légales, plutôt que passer vos journées sur des réseaux sociaux…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s