« NO ONE », THEÂTRE MUET MAIS TRES DISANT

no-one-

CRITIQUE. « NO ONE », Conception et mise en scène : Sophie Linsmaux et Aurelio Mergola – Théâtre les Tanneurs à Bruxelles jusqu’au 05/10/2019.

Une tragicomédie muette, drôle et glaçante à la fois.

Dans un décor bluffant de réalité, le public projeté à l’intérieur d’une station-service, plus particulièrement, dans la boutique de celle-ci. Tout y est rangé méticuleusement, d’une propreté impeccable. C’est que le pompiste, Roland, est plutôt du genre maniaque.

Derrière les baies vitrées de la station, les pompes à essences. Il fait nuit noire, la chaleur intense et l’ambiance moite. Un ventilateur tourne. Débarque alors un groupe de personnes désespérées. Une panne à quelques km les ont fait marcher jusqu’à la station, résultat ils sont tous au bord de la crise de nerfs. Ce qui n’impressionne pas le moins du monde notre impassible Roland. Mais le sera-t-il pour longtemps ? Rosa, la guide touristique responsable du groupe, est au bord de l’abîme moral, pas de réseau pour son portable, et le seul téléphone est un fixe. Aura-t-elle plus de succès avec celui-là ? Mais avis qu’il vaut mieux ne pas le perdre de vue. Où peut mener l’épuisement d’une mère et de son bébé en pleurs, un conducteur de bus en état d’ébriété, un motard devant une « opportunité » et un groupe de touriste exténué ?

C’est au théâtre Les Tanneurs que vous y trouverez les réponses. Ne tardez pas, c’est jusqu’au 5 octobre. un maître mot : observer ! « Et vous ? comment auriez-vous réagi ? »

La mise en scène, les Comédiens

Jusqu’où peut aller l’être humain lorsque le désespoir l’envahit, le fragilise, le désespère, et pour finir l’enrage ? Une situation extrême qui amène un groupe vers la recherche d’un bouc émissaire. Un coupable pour atténuer les sentiments contradictoires et tordus développés sans doute par un instinct de survie, ou la peur tout simplement. C’est sur cet état de chose que Sophie Linsmaux et Aurelio Mergola (de la compagnie Still Life) vont travailler, mettre en scène et réussir un spectacle extraordinaire, pas comme les autres. En choisissant le mutisme, ils marquent les esprits avec tout le reste, bien plus qu’on ne peut l’imaginer. « Un monde où tout va formidablement mal », « La figure du bouc émissaire », « le phénomène de foule », « des attitudes irraisonnées » voilà leurs sujets de prédilection pour « No One ».

Linsmaux et Mergola se sont connus alors qu’ils étaient encore étudiants lors d’un stage européen « Le voyage du geste ». Ils se découvrent un langage commun et l’envie de faire « un autre théâtre », confessent-ils au théâtre Les Tanneurs. L’observation au quotidien des comportements et des gestes, dans la rue, par exemple, leur apparaissent comme une « fiction dans le réel ». De quoi dégager « de la matière théâtrale ». Et pour se faire, ils vont également s’entourer d’une incroyable équipe (*). On ne peut que leur tirer notre chapeau et sans nul doute leur dire : vivement le prochain spectacle.

Absolument tous les comédien/ne/s tant professionnels (5) que figurants (10), sans exception, sont incroyables sur scène. Sans un mot, tout est dans l’expression du visage, les gestes, la position des corps, le bruitage, les sons, la musique et même les pleurs d’un bébé ! Impressionnant ! Les yeux des spectateurs vont dans tous les sens, impossible de se détacher de l’ensemble, et surtout pas de l’histoire. Génial ! Un film muet au théâtre dans le genre du court-métrage. Le public est tellement captivé et pris par ce qu’il voit que même les situations les plus glauques, font rire.

Il convient ici, de saluer toute l’équipe technique, de création, sons, et autres (*) (dont certain/e/s sont aussi sur scène, Sophie Leso, par exemple) un vrai travail de maître !

Ovation pour «NO ONE », un théâtre muet, quinze comédiens et figurants sur scène : J’y vais ! Je le recommande, et j’en parle autour de moi !

Julia Garlito Y Romo
à Bruxelles

(*) Distribution : Un spectacle de la Compagnie Still Life – Scénario: Sophie Linsmaux, Aurelio Mergola, Thomas van Zuylen – Scénographie : Aurélie Deloche – Interprétation : Julie, Dieu, Colin Jolet, Muriel Legrand, Sophie Leso, François Regout et un groupe de figurant : Nunzio Cisternino, Raphaël Faelli, Stella Kieffer, Fabienne Lichtert, Mélanie Pluss, Maurice Raty, Stefano Rocco, Laura Ughetto, Christine Wayenbergh, Dany Woit

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s