« LA BODA REGIA », AU FESTIVAL TRANSFRONTALIER DE VALENCIA DE ALCANTARA

A_BODA-REGIA_2

Valencia de Alcántara (ES), envoyée spéciale.

CRITIQUE : Retour sur « LA BODA REGIA »,au XV Festival transfrontalier, Esplanade de l’Église gothique « Nuestra Señora de Rocamador » (Notre Dame de Rocamadour), à Valencia de Alcántara, Extrémadure, Espagne – du 26/07/19 au 04/08/19 – Direction scénique : Javier Uriarte (*)

Une reconstitution historique : La « Boda Regia », un spectacle, un site magnifique. Dix jours de festivités.

Pour la XVème édition de son Festival Transfrontalier, le comté de Valencia de Alcántara (Province de Cáceres / Région Extrémadure) a encore une fois marqué les esprits avec la représentation de La Boda Regia, mais pas seulement. Histoire, culture, gastronomie et nature sont les thèmes abordés durant les festivités étalées sur dix jours. Une rencontre annuelle qui attire le public, chaque fois plus nombreux, devenue, une référence de l’activité économique de cette petite ville d’environ 5.500 habitants.

Le clou des festivités

Route de « Tapas » (gastronomie) ; groupes folkloriques Folk et Big Band de l’école de Musique ; concerts de l’Orquestra jeune de Macao et du Groupe « Pelujancanu » ; Sentier de randonnée : sur les traces de Valbón (nature) ; ateliers divers (élaboration de pain artisanal ; etc.); cinéma ; visites guidées nocturnes « Rumeurs et Ombres » (nature) ; marché artisanal ; parc thématique de la Renaissance pour les enfants ; défilé médiéval et spectacles de théâtre vont amuser tous publics confondus. Pour l’occasion les villageois dans des habits médiévaux recréent la vie quotidienne du XVème siècle dans les rues de la ville. Valencia de Alcantara devient la scène !

Mais le clou de ces festivités est, sans conteste, la reconstitution historique de la « Boda Regia », le mariage entre la fille aînée des Rois Catholiques (Isabel I de Castille et Fernando II d’Aragon), la Princesse Isabel, avec l’héritier du Trône portugais, Manuel I, dit le Fortuné ou encore le Bienheureux. Sous la magnifique direction scénique de Javier Uriarte, le spectacle se déroule dans un fabuleux décor : l’Esplanade de l’Église Gothique: Notre Dame de Rocamadour. C’est en effet, dans ce lieu qu’a eu réellement lieu ce mariage royal d’une importance capitale à l’époque, puisque qu’il a créé des liens forts entre le Portugal et l’Espagne, la ville devenant ainsi le lieu de passage obligé entre les deux royaumes.

Et pour cette représentation qui clôture les fêtes (suivis de feux d’artifice) c’est tout le village qui participe. Si certains comédiens sont du métier, d’autres, ne sont autres que les villageois eux-mêmes, espagnols et portugais confondus. La reconstitution suit l’histoire, puisque trois jours avant le mariage la reconstitution de « l’arrivée du Roi Don Manuel de Portugal », se fait également, mais à Marvão, village médiéval du Portugal proche de Valencia de Alcantara. En son honneur, danse et musique dans l’auditoire de la Portagem et, la veille du mariage, la reconstitution de l’entrée de la cour royale et de son entourage dans la ville espagnole. Le soir le Tournoi Médiéval organisé par les Rois, est recréé à la Plaza de Toros, avec les Chevaliers qui y seront récompensés pour leurs exploits. Puis, enfin, le mariage, le dernier soir.

Une collaboration espagnole et portugaise

Les maires de la Région ainsi que ceux des villes portugaises avoisinantes, dont Marvão, sont présents pour l’occasion. Des milliers de personnes assistent tant au spectacle qu’à toutes les festivités. Pour sa XVème édition, les organisateurs et représentants officiels ont voulu marqué les esprits avec ces défis : prendre conscience de la richesse et de la protection du patrimoine ; détecter le potentiel des ressources naturelles, culturelles et des loisirs pour le développement local ; une collaboration mutuelle, un renforcement des relations institutionnelles et associatives qui va bien au-delà de l’organisation de la fête ; un évènement transfrontalier, avec un spécial intérêt pour l’attrait du jeune collectif de la région, en tant que partie importante du festival transfrontalier.

Mais avant tout, il s’agit d’un spectacle : La Boda Regia, à découvrir certainement ! À l’année prochaine !

Julia Garlito Y Romo
à Valencia de Alcantara

(*) Son et lumières : Jaime Maya / Métiers et traditions : Département de la culture / Marché artisanal : ANAYAO – Organisation : Mairie de Valencia de Alcantara – Sponsor : Conseil provincial de Caceres y Conseil de la Culture, du Tourisme et des Sports de la « Junta de Extremadura » (Conseil).

Collaborations : Cambre Municipale de Marvão (Portugal) ; Office du Tourisme ; Centre d’interprétation ; Paroisse Local ; Tambours et Cornettes « Los Castúos » ; Associations : Groupe d’Artisana, Équestre, Groupe d’Arquéologie et Défense du patrimoine ; « Nos Gusta el Cine » (On aime le cinéma) ; Valensanvi ; Encaje de Bolillos ; AFIVA ; Transantié ; Mujeres Rurales (Femmes Rurales) ; La Cigüeña ; Amas de Casa.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s