« LES COUTEAUX DANS LE DOS », UN PIERRE NOTTE DOUX-DINGUE

Les-couteaux-765x510

AVIGNON OFF 19. « Les couteaux dans le dos » – Texte et mise en scène de Pierre Notte au Petit Louvre (Chapelle des Templiers) du 5 au 28 juillet (relâche les 10, 24 juillet) à 16h25 – Durée : 1h30.

On connaît et on ne peut qu’aimer l’écriture si particulière de Pierre Notte, tout son humour et toute sa douce folie et absurdité. Ici c’est la jeune Marie qui découvre le monde et passe, comme une initiation, d’une jeune enfant à une préadolescente. Pierre Notte parle d’un lien de parenté avec Peer Gynt d’Henrik Ibsen et il est vrai que son texte s’en rapproche dans cette errance perpétuelle et cette vie qui se construit au gré des rencontres et des décisions prises.

Sur scène, Pierre Notte donne forme aux choses grâce à sa troupe de comédiennes (Muriel Gaudin, Caroline Marchetti, Kim Schwarck, Amandine Sroussi, Paola Valentin) qui donnent vie à une multitude de personnages.

Il ne se sert de rien ou pas grand-chose pour faire naître un univers et voilà bien le moment où le choix des comédiennes devient primordial, car même pour ceux qui aiment l’écriture de Pierre Notte, il paraît impossible d’y donner vie sans une troupe solide et équilibrée. Pari gagné avec celle-ci qui donne l’impression de tout savoir jouer, le metteur en scène a su dénicher cinq comédiennes qui semblent savoir tout faire avec quasiment rien si ce n’est une table, quelques chaises mais surtout avec énormément de talent teinté d’une réelle énergie.

Rythme, émotion, rire, second degré, tout y passe dans une dextérité et une facilité déconcertantes. Impossible de ne pas se laisser emporter avec elles dans ce dédale d’aventures, de rebondissements et de rencontres durant lequel la jeune Marie, insolente à souhait, grandit et trouve l’amour dans son alter ego.

Un spectacle « bouffée d’air frais » procurant une multitude d’émotions et surtout le plaisir immense de voir un auteur mettre en scène un texte intelligent et drôle, servi par de formidables jeunes comédiennes semblant pouvoir tout jouer.

Pierre Salles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s