« IN H-MOLL », UN SPECTACLE TRÈS INSPIRÉ

In-H-Moll_PhotoEricLegrand_141-1024x683

CRITIQUE. « In H-Moll », librement inspiré de la Messe en si mineur de Bach. Conception et mise en Scène : Ingrid von Wantoch Rekowski –  Theâtre des Martyrs – Bruxelles – jusqu’au 22 décembre. 

Des voix tels des instruments, des corps tels des tableaux, le tout savamment disjoncté !

Au plateau : Juste la scène et l’obscurité si ce n’est la lumière focalisée sur les dix comédiens et chanteurs en mode mouvements étranges. Ils entrent en scène dans le silence, tels les personnages sortis des tableaux dignes des grands peintres des siècles passés. Le public les suit des yeux, presque hypnotisé, allant de l’un à l’autre, ne voulant perdre aucun détail des mimiques que reflètent leurs visages maquillés de mystère, de leurs tenues particulières, de leurs gestes tantôt délicats, tantôt secoués, saccadés, liés, noués.

Ils sont dix, mais ne font qu’un, guidé par les sons de clochettes. Un véritable jeu entre eux. Ils semblent ne pas se maîtriser, et puis partent entre rires et pleurs, étonnement et connaissance. Un ensemble burlesque, baroque, émouvant, drôle, simple, polyphonique. Une messe des plus curieuses « haute en spiritualité, avec beaucoup de maladresse, de fragilité, humour et tendresse », nous dit Wantoch Rekowski. Unis par leurs voix a capella. Sublimes dans leur interprétation. Un délice pour les sens. Curieux comme concept, me direz-vous ? Oui, mais c’est précisément ce qui accroche, ce qui interpelle, ce qui intrigue.

Ici on ne parle pas, on chante et on murmure… des textes musicaux librement inspiré de la Messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach. Et on aimerait que ce dernier vienne les contempler, juste pour le plaisir de l’observer, tout sourire.

Conception et Mise en Scène : C’était au Brigittines il y a dix-sept ans que ce spectacle s’est joué pour la première fois. Les acteurs sont les mêmes, à l’exception d’une seule : Daphné D’Heur qui a remplacé la regrettée Dominique Grosjean. Cette dernière bien présente dans l’esprit des autres. Unis sur scène, unis toujours. On peut dire que la mise en scène d’Ingrid von Wantoch Rekowski est pour le moins unique. Elle aime « sortir des sentiers battus » et cela se voit ! « La musique, dit-elle, est reliée à des émotions très intérieures et ouvre des perspectives que notre rationalité peine parfois à appréhender ». La musique, elle l’explore et la travaille, le tout n’a rien d’ordinaire, mais bien d’extraordinaire. L’imagination d’Ingrid va bien au-delà d’un voyage dans l’étrange, elle a quelque chose de magique.

« In-H-Moll », le retour : Un spectacle pour les yeux, pour l’ouïe, pour les sens confondus. À voir ? Certes, pour un public averti. En attendant, les applaudissements ont fusé dans la salle, et c’était mérité.

Julia Garlito Y Romo

Comédiens : Pascal Crochet, Daphné d’Heur, Isabelle Dumont, Bernard Eylenbosch, Hélène Gailly, Dirk Laplasse, Pietro Pizzuti, Annette Sachs, Candy Saulnier, Luc Schillinger – Costumes : Christophe Pidré / Scénographie et Lumières : Jan Maertens / Assistanat à la mise en scène : Manolo Sellati

Coproduction : Lucilia Caesar, Théâtre des Martyrs, Polimnia, Les Brigittines, Musica, Bouffes du Nord, Teatro Due Parma


Photos Eric Legrand

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s