« EN CHAIR ET EN SONS », GRÂCE BUTÔ ET NAPPES SONIQUES

CRITIQUE. « En Chair et en sons » – Festival de Butô et musique acousmatique – Le Cube, Issy les Moulineaux, le 27 octobre 2018.

On y accède par le tramway T2 , station Issy les Moulineaux : voici le Cube. Niché dans un immeuble de trois étages, c’est un pôle d’expérimentation d’exposition et de diffusion pour les créateurs numériques images et son.

Là, le festival “En chair et en son” a trouvé depuis quatre ans un accueil propice à la manifestation internationale de danse Butô et de musique acousmatique qu’il organise. La salle de spectacle, d’une cinquantaine de places est bardée d’enceintes, 30 en tout et pour faire fonctionner tout ça un appareil au nom barbare manié par les gens du groupe Motus: Acousmonium.

Le principe du festival : organiser une résidence deux semaines pour confronter les danseurs et danseuses de Butôavec les œuvres des musiciens et musiciennes. Peu de temps pour répéter, ce qui laisse place à plus d’improvisation, moments denses et inattendus de pur bonheur…

Les artistes viennent du Japon, d’Italie, des Pays bas, d’Espagne, de Bretagne, de Creuse… L’atmosphere heureuse, simple et bon enfant, est à l’image de Titin-Schnaider, lui même compositeur, et du groupe de bénévoles qui organisent cette manifestation hors-norme et pointue.

Car le Butô et la musique acousmatique ne te laisseront pas indemne, spectacteur!

D’abord la musique acousmatique : faite d’une matière sonore ordonnant notes, sons et rythmes, elle t’est offerte comme jamais, tu es au centre du dispositif musical, alors rien ne t’échappe, ni le moindre soupir, ni le moindre craquement, tout bouge autour de toi, là où le regard ne peut aller ; le résultat est plus vrai que nature, un son hyper-réaliste réparti dans trente enceintes, autant dire, détaillé, dépecé, éparpillé, mouvant, qui te rentre dans l’oreille jusqu’à l’os tellement il est précis, distillant une série d’images, de voyages, de sensations.

Et le Butô danse spirituelle et complexe, utilisant la lenteur comme une arme, aux frontières du théâtre du mime et des arts plastiques.

Ces trente dernières années ont vu l’évolution d’un Butô plus ouvert où les couleurs et les costumes ont fait leur apparition même si la nudité est toujours de mise, ouvrant un champ de possibles infinis à la performance. Lorsque le danseur de Butô au corps entièrement ou partiellement recouvert d’un maquillage blanc, or, argent, est vraiment traversé par la musique, il n’est pas besoin de grand chose pour que se crée autour de lui un univers particulier dont il est le personnage principal, un clignement d’œil, un geste du bras, une crispation de la hanche, la lenteur et l’économie du geste étant les meilleurs vecteurs de l’émotion.

Il se construit alors des moments d’une rare intensité, qui vont puiser leurs racines dans un inconscient émergeant à fleur de peau. Générant des images d’une étrangeté toute austère d’un monde où la force de la nature, et des éléments, prend une place prépondérante.

Le danseur Butô, encore plus que tous les autres artistes de spectacle vivant, devient le vecteur d’un monde lointain, onirique, qu’il ramène à nous par la force de son geste artistique, don de soi à l’auditoire. C’est un geste superbe et généreux.

Et il n’est pas non plus d’artistes plus heureux que les compositeurs qui voient ici leur création magnifiée, densifiée, tridimensionnee par la danse.

Deux ou trois duos se dégagent de l’ensemble de ces performance du 27/01/2018 : Sachiko Ishikawa et Anne Germanique avec Magma gésine. Denis Sanglard et Rene Baptist Huysmans avec Bipedie. Damiano Fina et Christophe Lambert avec Radiance.

Claire Denieul

Images : 1- Juju Alishina (Japon) sur une musique de Ivan Magrin Chagnoleau / 2- Efi Farmaki (Grèce ) sur la musique de Vincent Maubeuf du groupe Motus – Photos Fabrice Pairault.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s