« THE BOAT » : AU TNB, LES LEADERS SOUS LES TRAITS DE REFUGIES

MAGAZINE. « THE BOAT » (LE BATEAU) – Exposition d’Abdalla Al Omari – Theâtre National à Bruxelles – Jusqu’au 14 octobre 2018

Imaginez un bateau, identique à celui des réfugiés et à son bord, les leaders du monde entier dans la peau de ces femmes, hommes et enfants fuyant l’horreur de leur pays est traversant tous les dangers pour trouver asile chez nous, en Europe et ailleurs.

Bienvenu dans le monde imaginaire de l’artiste syrien Abdalla Al Omari qui bouscule et interpelle. Dans le cadre du Festival des Libertés, l’œuvre d’Al Omari est exposée en partie au Théâtre National à Bruxelles : « THE BOAT ». Une œuvre évolutive qui fait partie de la série «The Vulnerability », Un projet d’envergure internationale.

Un message fort d’Al Omari qui imagine « Le Bateau » avec à son bord des passagers aux visages des leaders mondiaux : XI Jinping, Poutine, Obama, Trump, Sarkozy, Merkel, Orban, Macron, le roi Salman, et beaucoup d’autres, deviennent des réfugiés. D’autres tableaux de la collection représentent Trump tenant une petite fille dans les bras et ses quelques affaires ; XI Jinping en pyjama, tenant dans son dos une bombe, tel un enfant son jouet. Ils deviennent le reflet des souffrances et des pénuries que subissent chaque jour des milliers de Syriens fuyant la terreur. Une façon pour Abdalla de protester contre la crise des réfugiés. En les peignant au milieu d’une foule désarmée et non pas comme des individus puissants, Abdella souhaite attirer l’attention de tous ces leaders. C’est soi-disant grandes personnalités du monde, en partie responsables de ces déplacements de la migration syrienne.

Peut-être qu’en se voyant eux-mêmes dans une situation de vulnérabilité, ils réagiront d’une autre manière, prendront conscience de l’ampleur de ce drame, de porter leur attention sur le partage des responsabilités. Provocation, ironie, remise en question, le fait est que l’œuvre de cet incroyable artiste syrien mérite largement le détour. Après Dubaï, la Corée-du-Sud, Bruxelles, d’autres lieux dans le monde, « THE BOAT » et la collection « The vulnerability » est à voir, à revoir, à liker, à diffuser, à divulguer, au sens large du terme.

J’y vais, j’en parle autour de moi, j’y retourne quelque soit l’endroit !

Julia Garlito Y Romo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s