CACERES : ACETRE FAIT DÉPLACER LA FOULE

ACETRE 1

CRITIQUE (retour). GROUPE ACETRE – Compositeur José Tomàs Sousa Diaz, Plaza de España – Santiago de Alcantara (Cáceres – Espagne) – 18-08-2018

Sur l’estrade de la Place d’Espagne dans ce lieu magique de Santiago de Alcantara, au creux de la Sierra De San Pedro, protégée par l’Unesco, le groupe mythique ACETRE a, encore une fois, émerveillé et captivé le public venu nombreux, de toute l’Estrémadure, mais pas seulement.

Les couleurs roses et bleues des spots ont joués sur la magnifique façade de l’église au son des instruments si particuliers utilisés par ACETRE. Un voyage à travers le temps, mis au goût du jour.

Créé en 1976 et originaire de Olivenza (Province de Badajoz), ACETRE est un des groupes les plus vétérans et emblématiques dans le cadre de la musique Folk en Estrémadure tout comme dans le reste de l’Espagne.

Sur une base traditionnelle riche, ACETRE, à travers son compositeur (également fondateur du groupe) José Tomàs Sousa Diaz, crée une musique ancestrale actualisée. Des instruments et des voix qui portent bien au-delà des sens et de l’imaginaire. Une magie, un attrait irrésistible, un ensemble qui transporte.
Olivenza est à la frontière du Portugal, ce qui fait de ce groupe particulier un groupe « biculturel » qui chante aussi bien en espagnol, qu’en portugais, mais aussi, ce qui est tout à fait admirable, en hébreux et en grec !

Un mélange de Fado, de Folk, de Celte et autres influences musicales: africaines, marocaines et bretonnes ! Compositions aux rites et mélodies anciennes, beauté, délicatesse, poésie, un langage hérité. Médaille d’or d’Estrémadure (un prix d’importance dans cette région); Prix Arcobaleno 2017 (Italie), on peut dire que ACETRE voyage : Espagne, Portugal, Italie, Allemagne, Suisse, Royaume-Uni et… Cuba !

« J’avais treize ans, nous raconte José. Tomàs, lorsque j’ai pris goût au chant et à la musique ancestrale à travers la voix de ma grand-mère qui me chantait des chansons traditionnelles. Je me suis mis à composer, nous dit-il en investissant sur l’origine culturelle et traditionnelle de ces chansons qui parlent des paysans et de leurs champs; de la vie rurale, de religions, de romances, de rondes et de fados anciens. Je les ai modernisés, en revendiquant le folklore avec le langage du XXIe siècle. A capela, avec des instruments nouveaux et anciens. Le violon, la guitare acoustique basse, électrique, la clarinette, la batterie, les percussions, l’accordéon, le saxophone, la flûte à trois trous, la traversière, les tambourins, les maracas et même des poêlons ! sont autant de sons colorés qui accompagnent leur espace musical.

Plus de 140 artistes sont passé par ACETRE depuis sa création il y a quarante ans, nous révèle encore José Tomàs. Dont les enfants des fondateurs, comme Laura Ferrera, par exemple. José Tomás, formé aux Conservatoires de Caceres et de Badajoz, une formation classique et culturelle, est également professeur de musique.

Parmi leurs très nombreuses créations il y a l’album « Arquitecturas Rayadas », un son mixturé, moderne, doux et énigmatique, à la caractère intimiste et temporel, aux paysages contemplatifs et hypnotiques. « Edipo Rey » de Sophocle, entièrement composé par José Tomàs Sousa Diaz, joué en 2015 dans le fameux théâtre romain de Mérida et entièrement interprète sur des textes originaux de Sophocle en grec « arcaico ».

Leur nouvel album « ANIVERSARIO » est une sélection de thèmes interprétés en direct depuis les concerts célébrés au Gran Teatro de Caceres et le Théâtre « Lopez de Ayala » de Badajoz, dans le cadre du quarantième anniversaire de ACETRE. Des thèmes inédits où participent d’autres virtuoses comme Feliciano Marin, II Sentimiento, Celia Romeo, Miguel A. Blancs, La Musgaria, Cantares de Evora, Victor Diaz et Trio Metales.

ACETRE, aux couleurs du monde, chante l’amour et la vie, la paix et le mélange des cultures. Un groupe à voir, à suivre, à écouter et réécouter. Sans aucun doute.

Julia Garlito Y Romo

Le groupe était en tournée en Espagne durant tout l’été. Le 7 septembre ils étaient au Théâtre Romain de Merida.

José Tomàs Sousa : compositeur et directeur, guitare acoustique ; Antonio Leyras à la basse ; Ana Jimenez, voix ; Laura Ferrera, violon ; Ana Marquez, voix ; Inés Romeo, accordéon ; Paco Croche : percussions ; Fran Gonzalez : batterie ; Victor Asensio : flûtes, guitare extrême à et clarinette.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s