ENTRETIEN : CORALIE JAYNE, LA BELLE MECANIQUE DU COEUR

ITW Mécanique du coeur

INTERVIEW. Entretien avec Coralie Jayne, metteure en scène de « La mécanique du cœur » créée en 2014 à la Brèche à Aubervilliers.

« La mécanique du cœur » est la première adaptation et mise en scène de Coralie Jayne. Pour Coralie Jayne, la difficulté a été de ne pas trahir l’auteur de « La mécanique du cœur » Mathias Malzieu, dont elle a tant aimé le roman. Je l’ai rencontrée pour déchiffrer le succès de cette première mise en scène.

BDO Tribune : « La mécanique du cœur » est bien votre première mise en scène ?

Coralie Jayne : Oui, j’ai choisi de monter « La mécanique du cœur » en 2010, en Travail de Fin d’Etudes au Cours Florent. L’adaptation durait alors deux heures et il y avait douze comédiens. La version actuelle a été retravaillée et créée en 2014, à la Brèche à Aubervilliers, le format est maintenant d’une heure vingt et il n’y a plus que six comédiens au plateau.

Comment adapte-t-on un roman au théâtre ?

Coralie Jayne : C’est très difficile de couper un texte qu’on aime, de ne pas garder des choses qu’on aime nous. Il faut respecter l’auteur, mais en même temps on ne peut pas tout garder. Le scénario du film m’a beaucoup aidée dans la réadaptation. Comme Mathias Malzieu lui-même n’avait pas hésité à couper des parties, je crois que ça m’a déculpabilisée, mise à l’aise avec l’idée de transformer son œuvre.

Est-ce que vous aviez pris contact avec Mathias Malzieu, l’auteur de « La mécanique du cœur » ?

Coralie Jayne : Lorsque j’ai décidé d’adapter son roman en 2010, je lui ai écrit une lettre, il m’a répondu par email, c’est quelqu’un de très abordable, et il est venu voir la pièce. C’était la première fois qu’il la voyait adaptée. Il était lui-même en train de préparer l’adaptation pour le cinéma en 2014. Ensuite nous sommes restés en contact. Il est venu à la Folie Théâtre en mai 2017 pour rencontrer le public. Il nous soutient.

Comment avez-vous sorti le spectacle après sa création à la Brèche ?

Coralie Jayne : Nous avons joué en 2015 à Avignon, pour roder le spectacle. On a eu un grand succès auprès du public et nous avons donc décidé de poursuivre l’aventure à Paris, en jouant à la Folie Théâtre. Cette année la pièce retourne à Avignon pour une deuxième édition, nous serons au Pandora.

En voyant la pièce, je sens qu’il y a un véritable esprit d’équipe, n’est-ce pas ?

Coralie Jayne : En effet, le spectateur ne voit que ce qui se passe sur le plateau, mais derrière il y a un travail énorme. En coulisses les comédiens ne s’assoient pas une minute. C’est une machinerie, chaque comédien est un rouage durant une heure vingt. C’est un spectacle qui va vite, une pièce pleine, pleine de tout, ça ne s’arrête jamais, c’est un spectacle de troupe, ma volonté était d’utiliser le collectif pour faire rire et émouvoir sans cesse.

J’ai la chance d’être tombée sur les bonnes personnes. Nous avons une envie de faire un même théâtre. Au-delà de créer un spectacle, on a créé une équipe, une vraie compagnie. Et on a envie de retravailler ensemble. On a déjà quelques projets en tête.

Pour une première mise en scène vous avez réussi à rassembler une équipe de comédiens talentueux, mais vous avez aussi exprimé un univers très fort, comment le définiriez-vous ?

Coralie Jayne : Mon univers de mise en scène, je crois que c’est celui de l’enfance. L’enfant qu’on reste à l’intérieur, avec ces rêves qu’on a gamin et qu’on poursuit. Le théâtre passe par l’image, aussi le spectacle est pensé en tableau. Peut-être parce que je suis également graphiste. Pour la pièce on avait zéro budget, ça oblige à être inventif, à bricoler, à chercher l’originalité jusque dans les détails, et à réfléchir, tout doit être justifié sur un plateau. Comme on n’avait pas de budget on a beaucoup récupéré, les objets, les matières sont de seconde main, et c’est une chance qu’ils soient abîmés : ils ont l’air de vivre.

Propos recueillis par Norma Soine,
le 21 avril 2018 à Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s