FESTIVAL D’AVIGNON 2018 : CHIC ET GENRE

fest 1980x846_7

72e FESTIVAL D’AVIGNON – L’Avant-Programme 2018 – Du 6 au 24 juillet 2018, Avignon.

Olivier Py, Paul Rondin et leurs équipes ont dévoilé ce 28 mars l’avant-programme de cette 72e édition du Festival d’Avignon. Disons-le tout de suite, on y retrouve parfaitement toute la « patte » d’Olivier Py programmateur d’un théâtre plutôt classique formellement quoiqu’engagé, mais dont la vocation d’ouverture aussi bien à des formes « transgressives » qu’aux esthétiques venues d’ailleurs ne faiblit pas… Quant à la programmation Danse, pour le coup, elle se révèle cette année encore audacieuse et en tout cas prometteuse…

Comme chaque année depuis l’ère Py, le Festival est sujet à un fil rouge, une ligne directrice qui sous-tend la (presque) totalité de la programmation. Cette année, ce sera donc le Genre, cette notion curieuse mais toujours polémique qui anime les passions, singulièrement ces derniers temps… On verra donc dans le programme quelques effets de cet engagement, à travers des oeuvres plus ou moins raccord avec le « thème ». Pas forcément les plus intéressantes, mais bon.

Autre sujet qui fera polémique, n’en doutons pas, la très belle affiche de Claire Tabouret, montrant un troupeau figé d’enfants en chasubles de communiantes, le visage fermé et triste… Une provoc d’Olivier Py, en plein débat sur la pédophilie au sein de l’église catholique ? En tout cas, une bien belle image qui fera causer…

La programmation Théâtre, donc, pour commencer. Nous relèverons tout d’abord la présence de « fidèles » du festival version Py comme Thomas Jolly par exemple, qui cette année aura les honneurs de la Cour avec un « Thyeste » inspiré de Sénèque dont nous ne doutons pas qu’il s’envolera vers des paysages théâtraux dignes de ce à quoi le metteur en scène nous a habitués depuis quelques temps, une certaine idée de la démesure et une théâtralité exacerbée…

Autres « figures » du festival, Ivo Van Hove qui nous revient avec une première en France, « Les choses qui passent »… Avec Ivo Van Hove, l’excellent précède ou suit souvent le rasoir, donc nous y irons, mais avec circonspection… Quant à « l’incontournable » Julien Gosselin, il fait son retour au festival avec une création, « Mao II, Joueurs, Les noms », à la Fabrica. A voir sans doute.

Revenante également l’excellente Madeleine Louarn, qui nous propose sa nouvelle création, « Le grand théâtre d’Oklahama » d’après Kafka, dont nous ne doutons pas qu’il s’agira encore d’un grand moment de théâtre…

Ce qu’en revanche nous ne manquerons certainement pas, ce sont les opus respectifs de Milo Rau, « La Reprise », création 2018 donnée au Gymnase Aubanel, ainsi que le déjà maestro Amir Reza Koohestani dont le « Hearing » fut donné au Festival en 2016 et qui à la Chartreuse créera « Summerless », sans doute un moment magique de cette 72e édition.

Tout comme l’Iranien Gurshad Shaheman qui lui aussi vient avec une toute nouvelle création « Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète » à Saint Joseph, un travail engagé comme sait l’être l’auteur du superbe « Pourama, Pourama »…

Continuons avec David Bobée, qui se colle cette année au Feuilleton théâtral donné chaque jour dans les jardins Ceccano, un « Mesdames, Messieurs et le reste du monde » dont il faudra certainement goûter aux épisodes de cet exercice particulier qu’est le feuilleton, qui devient -et c’est normal- un « incontournable » du festival d’année en année.

Olivier Py cette année nous propose une nouvelle création, « Pur Présent », oeuvre « politique » en trois parties, ainsi qu’une reprise de son « Antigone » avec les détenus du Centre pénitentiaire du Pontet, un moment toujours émouvant et très fort que ce travail entrepris avec les détenus depuis quelques années. On se souvient du très beau « Hamlet » de l’an passé, hélas trop peu joué…

Enfin, quelques belles surprises sans doute dont l’opus des Bâtards Dorés, « Méduse », ou encore la création 2018 de Anne-Cécile Vandalem, « Arctique », renchériront certainement notre expérience de ce Festival 2018.

Beaucoup « d’ailleurs », d’altérité, dans cette 72e édition, comme pour les précédentes : de nombreux artistes qui nous parlent d’outre-Méditerranée, comme Ahmed El Attar, avec »Mama », les musiciens Bnt Al Masarwa ou Abdullah Miniawy, le chorégraphe Ali Chahrour… et, on l’a vu, Gurshad Shaheman ou Amir Reza Koohestani…

Côté Danse, on peut vraiment dire -sur le papier en tout cas- que l’on sera gâtés ! Ainsi avec l’extraordinaire quoique difficile Raimund Hoghe qui vient avec deux spectacles, « 36 avenue Mandel » et sa créa 2018 « Canzone per Ornella »… Et bien sûr l’excellente « bailaora »-performeuse flamenca Rocio Molina que nous avions déjà pu apprécier à Avignon en 2016 lors du festival « Les Nuits Flamencas » avec le superbe « Afectos », qui revient avec sa création pour le 72e festival d’Avignon, « Grito Pelao », à ne surtout pas manquer !

Autres grands artistes de la Danse contemporaine, Sasha Waltz qui donnera « Kreatur » à L’Opéra-Confluences, immanquable. Tout comme François Chaignaud avec « Romances inciertos », la surprenante Phia Ménard avec « Saison sèche », création 2018, le Jan Martens donné aux Hivernales, « Ode to the attempt », et bien sûr Emanuel Gat qui crée « Story Water » dans la Cour d’honneur… Un vrai feu d’artifice donc que cette programmation Danse 2018, à suivre avec attention et sans modération.

Et pour finir, on n’oubliera pas les délicieuses expériences des « Sujets à Vif« *, véritables petites perles de plaisir et de découvertes et moments indispensables du Festival, à déguster sans se priver !

Marc Roudier

article repris avec l’autorisation d’INFERNO, Art & Scènes contemporaines

*La programmation définitive du Festival ne sera connue que fin mai, à ce jour la liste des artistes des « sujets à vif » n’est pas totalement arrêtée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s