DISPARITION : DIDIER LOCKWOOD, STRADIVARIUS DU JAZZ

Le violoniste Didier Lockwood est mort d’une crise cardiaque dimanche 18 février à Paris à 62 ans. Musicien d’excellence, le violoniste était une figure mondiale du jazz contemporain. Compositeur, il avait également mis son archet au service des plus grands et s’était produit en solo ou en accompagnement sur les plus grandes scènes du Jazz.

Volontiers expérimentateur, musicien brillant, ce violoniste d’exception qui avait reçu son Stradivarius de son maître et ami Stéphane Grapelli, avait commencé sa carrière aux côtés du groupe Magma de Christian Vander dans les années 70. La tournée de « Mekanïk Destruktïw Kommandöh » de Magma fut l’occasion de découvrir ce virtuose du violon alors âgé d’à peine 17 ans.

« La France perd un musicien d’exception, un homme aux qualités rares », a commenté sur les réseaux sociaux le grand violoniste Renaud Capuçon.

Didier Lockwood était né à Calais en 1956, et avait entamé dès 17 ans une carrière brillante en intégrant de mythiques formations du Jazz-rock des seventies comme Magma et Zao puis avait créé ses propres orchestres. Très tôt embarqué en tournée avec Stéphane Grapelli, Lockwood avait collaboré avec de grands noms du Jazz, notamment Miles Davis et Herbie Hancock.

Didier Lockwood aura expérimenté tous les styles du Jazz : Jazz manouche, Jazz Fusion, Jazz-rock, Jazz classique mais aussi la musique classique avec de nombreuses incursions dans celle-ci.

PHOTO JOEL SAGET

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s