MAGRITTE ET LA MYTHOLOGIE GRECO-LATINE ? UN THEÂTRE AU MUSEE

CRITIQUE. « ÉCHO ET NARCISSE » & « OEDIPE ET LE SPHINX » – Myriam Dom, Médiation Culturelle, responsable programme Langue des signes, pour le français et Shahin Lagneau pour la langue des signes – Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles – Exposition temporaire : MAGRITTE, Broodthaers & l’Art contemporain. Jusqu’au 18 février 2018.

Nous sommes aux Musées royaux des Beaux-Arts. À l’espace de l’Exposition temporaire Magritte, Broothaers & l’art contemporain, un visiteur, surpris peut-être, peut y observer, en ce dimanche matin, un groupe de jeunes, d’adultes et d’enfants, assis jambes croisées, à même le sol, debout ou encore sur des banquettes. Des enfants aux yeux ronds et la bouche ouverte, des adultes attentifs, voir émerveillés. Ils sont toute ouïe et tout « œil » pourrait-on dire. Myriam Dom et Shahin Lagneau raconte une histoire.

L’histoire d’Écho et de Narcisse, simultanément en langue des signes et en français. Au fil des peintures et des sculptures, l’attention des spectateurs est captivée par les récits de la mythologie gréco-romaine, entre mime et poésie, chorégraphie et l’art de raconter. Mais pas seulement. Lorsque qu’après avoir rejeté l’amour d’Écho, fille de l’Air et de la Terre, Narcisse, pris d’une soif terrible, est guidé par la déesse Némésis, qui venge la douce Écho, vers une fontaine. Le jeune homme, d’une beauté exceptionnelle, qui n’avait jamais vu son visage, voit apparaitre son reflet à la surface de l’eau, tel un miroir, et tombe amoureux de lui-même. C’est alors que le public se retrouve devant l’huile sur toile : « La reproduction interdite », le portrait d’Edward James, peint par René Magritte en 1937. Un clin d’œil des deux guides, un lien magique entre la mythologie et l’art de la peinture et des sculptures.

Lorsque le serviteur chargé d’abandonner et d’attacher les pieds d’Œdipe -le roi légendaire de Thèbes, fils de Laïos et de Jocaste- les visiteurs se retrouvent face aux fameux pieds nus lacés : « Le modèle rouge », de Magritte, 1953. Et plus tard, « Des caresses, l’Art ou le Sphinx », de Fernand Khnopff, vient illustrer la rencontre d’Œdipe avec le Sphinx.

Myriam Dom et son équipe poursuivent le projet « Des promenades contées, promenades signées » organisé depuis 18 ans dans les Musées royaux des beaux-Arts de Belgique, mais aussi des visites en langue des signes par des guides sourds, formés au Musée. Ces visites sont destinées à un public varié, sourds et entendant, étudiants de la langue des signes, un public de tout âge et, j’ose ajouter, de toute nationalité. La langue des signes est en soi si expressive et si logique, qu’il est facile de comprendre le sens des histoires, même si l’on ne l’a pas étudiée. Il faut dire que le talent des guides n’y est pas pour rien ! Les visites sont, d’ailleurs, également proposées en langue des signes internationale.

Cette année Myriam Dom, médiation culturelle, responsable du programme Langue des Signes, « a voulu changer un peu et s’éloigner du répertoire des contes merveilleux pour aller vers la mythologie gréco-latine. Une façon de permettre une approche du monde des Musées moins intellectuelle, dit-elle, mais davantage liée à la réflexion philosophique et psychologie, et, à la poésie. La poésie des peintures et des sculptures, souligne Myriam, avec lesquelles les histoires dialoguent, poésie de la langue des signes, expressivités des deux langues ».

Une idée lumineuse, enrichissante, intéressante, captivante. Myriam et Shahin ont des talents certains, inclus théâtral. Elles ne sont cependant pas les seules guides en langue des signes, toute l’équipe participe à cet exceptionnel parcours du Musée.

Ces visites sont organisées un dimanche par mois. La prochaine se fera le 25 février. Le public entrera dans le monde de Psyché, Vénus et Cupidon. Les guides seront Inès della Calle pour l’espagnol, Myriam Dom pour le français, et Sophie Detroch pour la langue des signes.

J’y cours, j’y vais. Vivement le dimanche en histoire.

Julia Garlito y Romo,
à Bruxelles

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s