COMMENT FERIONS-NOUS S’IL FALLAIT DECLAMER CE TARTUFFE AVEC L’ECRITURE INCLUSIVE ?

CRITIQUE. Le Tartuffe. Mise en scène Michel Fau. – Au théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris. Du mardi au vendredi à 20 h. Samedi 20h30. Dimanche 16 h. Durée 2h20.

Qui ne connaît pas Tartuffe, la pièce de Molière la plus jouée depuis sa création en 1667/1669 ! Cette pièce, en vers, jouée en cinq actes raconte l’histoire de Tartuffe, un escroc, cupide, jouisseur, imposteur qui pénètre au sein d’une famille honnête et paisible.

Décelant une certaine faiblesse d’âme chez Orgon, qui lui donne asile, il va s’attirer ses bonnes graces pour son seul profit. Orgon est un homme autoritaire, riche, fragile et soucieux de son environnement, faux dévot, par opportunisme dû à son être vieillissant. Son aveuglement à l’égard de Tartuffe est tel, qu’il lui promet sa fille en mariage, lui confie un secret d’état qui peut le compromettre gravement et déshérite son propre fils, qui à taché de démasquer Tartuffe, et qu’il n’écoute pas.

Michel Bouquet (Orgon), sous la direction de Michel Fau, son ancien élève au Conservatoire, réalise la performance physique, d’être là du début à la fin de la pièce malgré une voix, parfois hésitante, qui porte moins. La fatigue pèse sur son âge, Michel Fau, propose une mise en scène baroque privilégiant l’émotion et le sensible à l’intellectuel et y tient, d’ailleurs, le rôle de Tartuffe.

Dans un décor minimaliste, chaque comédien compose son rôle dans l’exigeante partition, en vers ; Christine Murillo, Dorine en servante « à qui on ne la fait pas » ; Nicole Calfan, Elmire, jeune épousée iconique ; Justine Bachelet, Marianne outrée, déshonorée; Bruno Blairet, Valére, fat et ridicule. Ils sont tous excellents dans ce théâtre des fausses apparences.

Malgré quelques scènes assez vives, ex: Dorinne la seule à s’être rendu compte du manège de Tartuffe, qui y va de ses diatribes. Marianne et Valére, elle, impétueuse, lui en précieux ridicule apportent un peu de rythme à cette pièce, elle n’en reste pas moins d’un charme désuet.

André Michel Pouly

Comediens: Michel Bouquet, Michel Fau, Nicole Calfan, Juliette Carré, Christine Murillo, Justine Bachelet, Bruno Blairet, Georges Bécot, Dimitri Viau.

tp@theatre-portestmartin.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s