AVIGNON : RENTREE DE SAISON 2017/2018 POUR LE TDH

Théâtre des halles – TDH – Avignon – Présentation de saison le 21 septembre.

Le TDH fait sa rentrée le 21 septembre avec sa présentation de saison, à l’instar des autres grandes Scènes d’Avignon. Tous les détails du programme sur : http://www.theatredeshalles.com/wp-content/uploads/2017/07/programme_17-18_web.pdf.

Un bien partagé et partageable !
Passons les éternelles fl agorneries ou fl atteries du genre :  » Nous sommes les meilleurs, vous allez voir ce que vous allez voir, notre programmation est épatante, il y en aura pour tous les goûts, venez nombreux !  »
Qu’il est bon de pratiquer l’autodérision, véritable planche de salut pour l’esprit et le corps !

Certes, nous avons cherché et beaucoup travaillé pour vous offrir et proposer ce qui refl ète le mieux notre état d’esprit et notre humeur, refl et de la sensibilité au monde qui nous entoure. Et quand j’écris monde, je pense intensément et affectueusement au tout-monde d’Édouard Glissant quand il écrit :  » J’appelle Tout-monde notre univers tel qu’il change et perdure en échangeant et, en même temps, la vision que nous en avons.

La totalité-monde dans sa diversité physique et dans les représentations qu’elle nous inspire : que nous ne saurions plus chanter, dire ni travailler à souffrance à partir de notre seul lieu, sans plonger à l’imaginaire de cette totalité. Les poètes l’ont de tout temps pressenti…  »

C’est cette aspiration-inspiration à la transversalité, à la curiosité, à la découverte qui irrigue la programmation du Théâtre des Halles de septembre à juillet.

Je dois aussi avouer que mes préoccupations littéraires et esthétiques orientent souvent mes choix. Ils se basent également sur une remise en jeu constante de l’acte de création devant un public. Cette simple mais importante attitude permet de conserver, j’en suis sûr, un regard neuf sur le spectacle vivant et ses multiples aventures. La programmation s’attache à juxtaposer des artistes et équipes confi rmés et des artistes émergents.

En saison ou pendant le Festival, nous aimons promouvoir le dialogue entre les équipes, créer convivialité et rencontre. La confi guration et la circulation du lieu entre les espaces du cloître et du jardin facilitent cette
tâche.

Travailler sur les écritures contemporaines n’est pas l’affaire d’une élite ou de spécialistes. Si le théâtre souhaite rester ouvert aux questionnements nouveaux des artistes et demeurer en phase avec les mutations sociétales
contemporaines, il ne peut le faire qu’en y associant étroitement des publics les plus larges possibles.

On entend mener un travail de sensibilisation auprès des publics et des spectateurs sans distinction sociale, territoriale, socio-professionnelle, d’âge ou d’acquis culturel.

Oui, l’action permanente vers les jeunes spectateurs, tout comme l’éducation artistique et culturelle nous paraissent fondamentales et porteuses d’espoir pour la transmission et l’avenir !

Nous voulons un brassage des publics et l’accès aux formes théâtrales les plus contemporaines comme à celles du répertoire. La création doit être et rester l’affaire du plus grand nombre, un bien commun et une expérience collective partagée et partageable.

Alain Timár

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s